Rencontre inter-régionale des comités AVH à Angoulême.

18 Janvier 2017

Une rencontre inter-régionale réunissant les représentants de quatre comités AVH du Limousin-Poitou-Charente s’est déroulée le 7 décembre 2016 dans la salle René Chabasse de la MDPH d’Angoulême. Les responsables de l’AVH, Gérard Colliot (président), Louis Le Mière (vice-président et Délégué aux comités régionaux) et André Martin (référent régional) ont animé cette journée d’échanges autour de la vie des comités et des actualités du siège de l’association.

Rencontre inter-régionale des comités AVH à Angoulême.

Étaient représentés en ce 7 décembre 2016 les comités AVH de la Vienne, de la Haute-Vienne, de la Charente-Maritime et de la Charente. Étaient excusés les comités de la Vendée, des Deux-Sèvres, mais aussi celui de la Dordogne qui, défavorisé par le nouveau découpage régional pour ce genre de rencontres, avait été convié à Angoulême.

Comme l’avait souhaité le président de notre comité Joël Lachaud, la majeure partie des membres de notre bureau était présente à cette rencontre. À l’issue d’un premier tour de table où les onze personnes des départements voisins se sont présentées, nous étions en mesure ainsi que le désirait Joël, de « mettre des visages mais aussi des voix sur des noms » qui jusqu’à ce jour ne correspondaient pour nous qu’à des fonctions.

Les quatre présidents (Serge Lacotte pour la Charente-Maritime, Bernadette Chauveau-Gabard pour la Vienne, Yves de Tonquédec pour la Haute-Vienne et Joël Lachaud pour la Charente), ont ensuite présenté les activités et les actions de leur comité respectif. Nous constatons de nombreuses activités communes avec celles proposées à Angoulême, et certaines plus spécifiques dont les uns et les autres pourront s’inspirer : cours de langues, sorties culturelles de deux jours, édition sonore du bulletin de liaison…

L’ensemble des comités reconnaissent à l’unanimité la nécessité de poursuivre l’action d’information sur l’existence de l’Association Valentin Haüy, encore mal connue du grand public aujourd’hui. Cette information peut se faire par divers moyens : journées portes ouvertes, participations aux forums des associations, invitation de la presse locale et des chaînes de télévisions régionales… Le comité de Charente-Maritime peut se féliciter d’avoir, par le biais de ses usagers, convaincu quatre-vingt cabinets médicaux d’accepter de recevoir la revue Le Valentin Haüy.

Toute action d’information est menée au bénéfice des personnes déficientes visuelles et avec elles. Il est souhaitable, ont souligné les présidents, que les équipes de bénévoles comptent au moins une personne déficiente visuelle quel que soit le type d’intervention : présentation du matériel adapté, participation aux commissions d’accessibilité, partenariat avec les organismes culturels, sensibilisation en milieu scolaire ou médical.

Plus informels mais néanmoins enrichissants ont été nos échanges autour des tables, pendant le déjeuner au restaurant associatif Le Forum, au Collège Pierre Bodet à quelques pas de la MDPH. Pour exemple, Le comité de la Vienne qui organise de nombreuses sorties culturelles a semblé fort intéressé par notre excursion au Vieux Cormenier, non loin de Poitiers en juin 2016.

Le nouvel organigramme du siège de l’Association Valentin Haüy, les relations avec les comités et les établissements, les projets en cours de réalisation ont constitué l’essentiel des discussions de l’après-midi. Les responsables ont répondu de leur mieux aux questions et remarques diverses. L’AVH accomplit d’autre part un effort louable pour l’accès au numérique des déficients visuels qui nous rassure quant à notre place dans le monde de demain. Nous apprécions par ailleurs l’ouverture prochaine de sept boutiques de matériels adaptés sur l’ensemble du territoire.Les participants à la rencontre inter-régionale des comités AVH.

La prochaine réunion inter-régionale aura lieu en 2018. Nous espérons y participer pour connaître l’évolution d’une association qui est la nôtre, mais dont nombre d’entre nous ont découvert en ce 7 décembre 2016 la complexité de son organisation, de son fonctionnement et de ses actions. Nous aurons également à cœur de témoigner des avancées de nos comités locaux, de notre utilisation des nouvelles technologies, mais aussi de notre expérience quotidienne de personnes déficientes visuelles.

Claudine.