Aviation et Handicap, seconde action

01 Juin 2013

Dimanche 26 mai dernier, l’aéroclub de Champniers, en partenariat avec la Mairie d’Angoulême, a renouvelé son action « Aviation et Handicap » de septembre 2012. Sept personnes handicapées visuelles de notre Comité y ont participé.

Quelques explications avant l'envol

Cette action avait été proposée à de nombreuses associations, qui ont répondu favorablement, telles plusieurs IME de Charente, l'Enfant Soleil,  Handisport, l’APF [1], ou encore l’ADAPEI [2], et bien sûr notre Comité AVH.

Accompagnées de bénévoles de ces différentes structures, vingt personnes handicapées étaient présentes au rendez-vous fixé par l’Aéroclub de Champniers.

Tour à tour, elles ont pris place dans les deux appareils monomoteurs en service, qui ne peuvent accueillir que trois passagers à la fois.  Il leur était proposé un survol du Grand-Angoulême, pendant vingt minutes environ. C’était, pour la plupart d’entre elles, la première fois de leur vie.

Nos amis déficients visuels sont arrivés à l'aéroport.Heureux et fort de son expérience de septembre 2012, Jean-François Lagrive, mal voyant de notre Comité, s’est chargé de coordonner la proposition de l’Aéroclub de Champniers et la participation de notre Comité AVH.

À l’exception de Nathalie, qui se sentait angoissée, les membres de notre Comité ne manifestaient pas la moindre appréhension avant le départ. Certains même, comme Gisèle et Yannick, ne cachaient pas leur impatience d’embarquer ; pour Gérard, c’était «  un rêve que de pouvoir monter dans un petit avion ».

Monter dans l'avion n'est pas si évident!« Impressionnant » ! C’est ce que tous ont dit, malgré leur cécité ou leur mal voyance, à l’issue de chaque vol. Tous ont exprimé leur engouement, bien que les zones de turbulences et les virages aient provoqué quelques nausées chez certains; « la trouille » chez Geneviève, qui malgré tout, se sent fort encline à voler un jour en montgolfière. Quant à Nathalie, elle s’est rapidement détendue, et a su apprécier ce premier vol dans les moindres détails.

Patrice et Yannick vont-ils prochainement rejoindre l’association des Mirauds Volants [3]? Leur émotion a été forte quand les pilotes leur ont laissé les commandes pendant quelques secondes, et Patrice a voulu, dès l’atterrissage, en savoir plus sur la mécanique des appareils…

L'avion va décoller.« Je repartirais bien volontiers », s’est enthousiasmée Gisèle. Cependant, il faut maintenant céder la place, et espérer que d’autres personnes handicapées puissent bénéficier, à leur tour, d’une nouvelle journée « Aviation et Handicap » ; qu’elles puissent, à l’image de Gérard, « apprécier la souplesse et la légèreté » que l’on ressent à environ 700 mètres d’altitude et à presque 300 kilomètres par heure ; connaître la « sensation de voler comme un oiseau, en toute confiance ». « Qu’elles se souviennent comme je me souviens », ajoute Claudine, « de  ce souffle de liberté ressenti dès l’envol, qui nous envahit et arrache les chaînes qui nous entravent ».

Le comité AVH de la Charente adresse ses remerciements à l’ensemble des personnes qui ont collaboré à l’excellente organisation et à la pleine réussite de cette journée.

Patrice s'est découvert une nouvelle passion.1. APF : Association des Paralysés de France.
2. ADAPEI : association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales.
3. Association des Mirauds Volants. Site: http://mirauds.volants.free.fr/