Trucs et astuces pour Windows 10, série 2.


Dernière mise à jour le 21.06.2019.

A. Utiliser Windows Defender comme antivirus.

Windows Defender est l'antivirus par défaut si vous n'avez installé aucun antivirus spécifique.

Affichez la fenêtre "Paramètres" par Windows +I. Sélectionnez la rubrique "Mise à jour et sécurité", puis tabulez jusqu'à la catégorie "Sécurité Windows" ou "Windows Defender" selon la version de Windows 10 . Activez le bouton "Ouvrir le Centre de sécurité Windows Defender" ou "Ouvrir Sécurité Windows". Plus rapidement, entrez l'expression "defender" dans la zone de recherche du menu Démarrer, et validez.

Dans la fenêtre qui s'ouvre, avec Windows 1803 et suivants, vous trouverez les six icônes "Protection contre les virus et menaces", "Protection du compte" qui permet d'opter pour une sécurité renforcée, "Pare-feu et protection du réseau", "Contrôle des applications et du navigateur", "Sécurité des appareils", "Performances et intégrité de l'appareil" et "Options de contrôle parental". Avec Windows 1709, vous trouverez les cinq icônes "Protection contre les virus et menaces", "Performances des appareils et intégrité", "Pare-feu et protection du réseau", "Contrôle des applications et du navigateur" et "Options de contrôle parental".

Dans les deux cas, l'élément le plus important est "Protection contre les virus et menaces". Vous le sélectionnerez au moyen des Flèches, puis l'activerez par Espace ou Entrée. Par tabulation, vous trouverez les boutons "Analyse rapide", "Analyse avancée", et si besoin "Mises à jour de la protection". En pratique, ces mises à jour se font automatiquement par l'intermédiaire de Windows Update. Windows 1803 propose désormais une protection contre les ransomware.

L'élément "Contrôle des applications et du navigateur" correspond au filtre Smartscreen des versions précédentes de Windows. Ce filtre est censé protéger les utilisateurs contre l’installation de programmes malveillants sur votre ordinateur. Il est activé par défaut. Vous pouvez paramétrer ses actions au moyen de boutons-radio.

B. Utiliser Windows Update.

Affichez la fenêtre "Paramètres" par Windows +I. Sélectionnez la rubrique "Mise à jour et sécurité", puis tabulez jusqu'à la catégorie "Windows Update". Plus rapidement, entrez l'expression "update" dans la zone de recherche du menu Démarrer, et validez.

Dans le contenu de cette catégorie, il est précisé si le périphérique est à jour ou non, mais cette information n'est pas vocalisée. Vous trouverez ensuite le bouton "Rechercher des mises à jour" si la dernière mise à jour s'est faite correctement, ou "Réessayer" sinon. Si vous activez ce bouton, Windows recherche des mises à jour, affiche les mises à jour trouvées, et les installe. Cette recherche et cette installation ne sont pas vocalisées.

Ces boutons peuvent ne pas s'afficher en cas d'échec d'une ou plusieurs mises à jour. Vous aurez alors le bopotuton le bouton "Réessayer".

Par tabulation, avec Windows 1903, vous trouverez les liens suivants: "Suspendre les mises à jour pendant 7 jours", "Modifier les heures d'activité", "Afficher l'historique des mises à jour" et "Options avancées".

Le lien "Modifier les heures d'activité" permet de définir la plage horaire pendant laquelle Windows ne redémarrera pas automatiquement l'ordinateur. Par défaut, c'est de 8 heures à 17 heures.

Le lien "Afficher l'historique des mises à jour" fait afficher un nouveau contenu de la fenêtre, avec les liens "Désinstaller des mises à jour" et "Options de récupération". Le lien "Options de récupération" ouvre la rubrique "Récupération", avec la possibilité de réinitialiser le PC, rétrograder vers la version précédente de Windows ou paramétrer un redémarrage.

Le lien "Options avancées" fait afficher un nouveau contenu de la fenêtre, avec les cases à cocher "Me communiquer les mises à jour d'autres produits Microsoft lorsque je mets à jour Windows", "Redémarrer cet appareil dès que possible lorsqu'un redémarrage est nécessaire" et "Afficher une notification lorsque votre PC nécessite un redémarrage pour terminer la mise à jour", ainsi que des liens dont "Paramètres de confidentialité".

C. La nouvelle fenêtre du gestionnaire des tâches.

La fenêtre du gestionnaire des tâches peut être affichée par Windows +X, puis â (ne pas oublier l'accent circonflexe). Vous pouvez également frapper l'expression "gest" dans l'écran d'accueil. Si le meilleur résultat n'est pas "Gestionnaire des tâches", frappez Flèche bas jusqu'à l'obtenir.

La fenêtre peut désormais être affichée en mode réduit ou détaillé. Le choix entre ces affichages se fait par Alt +P pour activer le bouton "Plus de détails", Alt +D pour activer le bouton "Moins de détails".

Le mode d'affichage réduit nous suffit généralement car il ne contient que les applications ouvertes et les boutons "Plus de détails" et "Fin de tâche". Pour forcer l'arrêt d'une application, sélectionnez-là par Flèche bas, puis frappez Alt +N.

En mode d'affichage détaillé, vous disposez des sept onglets suivants: "Processus", "Performance", "Historique des applications", "Démarrage", "Utilisateurs", "Détails" et "Services".

La fenêtre du gestionnaire des tâches se ferme par Échap.

D. Activer le compte caché Administrateur, pour disposer de tous les droits.

Pour améliorer la sécurité de Windows, même si votre compte d'utilisateur est de type Administrateur, vous ne disposez pas de tous les droits, et vous devez quelques fois confirmer une action par une boite de dialogue. Il se peut même que vous ne puissiez pas effectuer une action, telle que changer les droits d'accès à un dossier.

Pour éviter cette limitation, vous pouvez activer le compte de l'Administrateur principal de l'ordinateur, qui est caché. La démarche suivante suppose que vous n'avez ouvert qu'un compte d'utilisateur. Si ce n'est pas le cas, vous devrez vous déplacer entre les comptes pour sélectionner celui qui convient.

1. Ouvrez le menu contextuel "Système" par Windows +X, puis frappez Flèche bas pour atteindre l'item "Invite de commandes (Admin)" ou "Windows PowerShell (admin)" selon la configuration de l'ordinateur; dans les deux cas la lettre raccourci est A. Ceci ouvre la fenêtre "Invite de commande" ou "Windows PowerShell", sur le dossier System32 de Windows. Frappez l'expression suivante, sans les guillemets: "net user administrateur /active:yes". Validez par Entrée. NVDA prononce "La commande s'est terminée correctement".

2. Si Alt +F4 ne ferme pas cette fenêtre, vous pourrez recourir à cette suite de commandes: Alt + Espace pour ouvrir le menu Système de la fenêtre, puis F pour activer l'item "Fermer".

3. Ouvrez le menu Démarrer, et frappez Tab puis Flèche bas pour atteindre le bouton "Compte d'utilisateur pour xxx". Frappez Espace pour ouvrir un menu contextuel contenant l'item "Administrateur". Si vous l'activez par Entrée, vous ouvrirez une nouvelle session comme Administrateur. Pour fermer cette session et revenir à votre compte d'utilisateur, vous ferez la même série de commandes, et vous activerez le dernier item du menu contextuel, qui sera votre compte d'utilisateur.

À la première ouverture d'une session Administrateur, Windows doit créer ce compte, ce qui peut demander une à deux minutes.

Attention. Le compte Administrateur principal doit être utilisé avec précaution et le moins souvent possible, dans la mesure où les barrières de sécurité sont levées

E. Utiliser Windows Mail comme messagerie dans Windows 10 (non testé avec Windows 1903).

Windows Mail était le logiciel de messagerie de Windows Vista. Il peut cependant être utilisé avec Windows 7 à 10. On peut en effet remarquer la présence du dossier "Windows Mail" dans le dossier "Programmes", ainsi que dans le dossier "Fichiers de programme (x86)" (ou "Program Files (x86)" pour les versions de Windows 10 antérieures à la 1809), si vous utilisez Windows 64 bits. Le problème est que, même en temps qu'administrateur, vous ne possédez pas les droits pour modifier certains fichiers contenus dans "Windows Mail". Vous devrez donc, soit acquérir manuellement ces droits, soit utiliser l'installateur WMCopy18 (pour les versions de Windows récentes) qui réalise automatiquement ces opérations. Il peut être téléchargé avec ce lien : wmcopy18.zip.

Vous pourrez trouver de plus amples informations sur cette page du forum du concepteur de WMCopy18:
http://dechily.org/Forum_Aski/viewtopic.php?f=72&t=2040.

E.1. Installation de Windows Mail avec WMCopy18.

1. Téléchargez le fichier wmcopy18.zip. Décompressez-le (par exemple par touche Applications puis Extraire tout...). Le dossier WMCopy18 est alors automatiquement créé. Il contient l'application WMCopy18.exe, les fichiers et les dossiers nécessaires à l'installation.

2. Dans le dossier WMCopy18, sélectionnez puis activez le fichier WMCopy18.exe en mode administrateur. L'installation est normalement très rapide; une fenêtre s'ouvre où sont indiquées quelles opérations ont été faites. Fermez cette fenêtre par Alt +F4.
Remarques
.

- Il se peut que des boites d'erreur s'ouvrent. Fermez-les, puis recommencez l'installation, toujours en mode administrateur, jusqu'à ne plus avoir de boite d'erreur.

- Si vous avez déjà utilisé cet installateur dans le passé, vous deviez ensuite activez le fichier wminstall.exe. Ce n'est plus utile avec cette version de l'installateur, car les modifications de la base de registres sont désormais faites par l'installateur.

3. Vous pourrez désormais créer un raccourci sur le bureau du fichier winmail.exe pour lancer Windows Mail.

Remarques.

L'installateur fonctionne avec Windows 32 ou 64 bits.

Il peut arriver qu'à la suite d'une mise à jour de sécurité de Windows, Windows Mail ne fonctionne plus. Il vous suffira alors de refaire l'installation avec WMCopy18.

E.2. Définir Windows Mail comme messagerie par défaut.

Vérifiez si Windows Mail est bien correctement reconnu comme messagerie par défaut, en sélectionnant un fichier, puis en utilisant "Envoyer vers", puis "Destinataire". Une fenêtre de rédaction de Windows Mail doit s'ouvrir, et le fichier doit s'y trouver en pièce jointe.

Si ce n'est pas le cas:

Ouvrez le module Paramètres par Windows +I.

Activez la rubrique "Applications", puis la catégorie "Applications par défaut".

Tabulez jusqu'à entendre "Messagerie électronique", puis la messagerie actuellement par défaut. Activez le bouton par Espace, ce qui fait afficher une liste d'applications. Vous vous déplacerez dans cette liste par tabulation. Sélectionnez "Windows Mail" ou peut-être une expression contenant "Windows Mail", et validez par Entrée. Fermez l'écran des Paramètres par Alt +F4.


- Sommaire -